octobre rose

Octobre rose

L’an passé j’ai écrit ce texte en hommage à ma nièce et à toutes les femmes qui se battent comme des guerrières contre cette merde de cancer du sein.

Je le publie à nouveau aujourd’hui et vous invite à voir l’exposition  » Belle comme vous êtes » à la galerie de la Clinique de la Source à Lausanne.
Une expo magnifique empreint d’émotions de la talentueuse photographe Wiktoria Bosc.

Le plancher grince, j’aime ce bruit, mais il ne domine pas le brouhaha des gens présents dans cette salle d’exposition. Mon regard parcours rapidement l’enfilade de salles et de couloirs. Partout des photos de femmes de tout âge, de grand format. De superbes portraits, belle lumière, pose parfaite, rien que de très banal en somme, si ce n’est…
Ces femmes…24 femmes… Qui ont été atteintes dans leurs chairs…dans leurs âmes.
J’observe la première, chauve, sa perruque sur l’épaule jetée comme une écharpe de soie.
Ses yeux de conquérante fixent les miens… Premier choc…
J’avance vers la deuxième, superbe femme d’un âge avancé, seins nus, meurtris, balafrés.
Son sourire fait taire le mien, deuxième choc…
Puis de femmes en femmes j’avance, le ventre noué. Chacune d’entre elle me parle, chacune d’entre elle a écrit son combat en quelques mots… Des mots plus forts que l’image, autre choc…
Dernier couloir, je la cherche du regard, je l’attends depuis le début de cette visite, Dernière photo.. C’est elle! Hasard ? ou mon inconscient l’évitais? je m’approche, et mes yeux se lève sur ma nièce… Belle, si belle, habillée de tulle noire laissant deviner de sombres cicatrices…mes yeux croisent les siens, elle me regarde, une main sur sa longue chevelure, un crâne chauve qui apparaît…mes pensées fusent, les souvenirs surgissent, elle avait 6 mois quand je l’ai vue pour la première fois….les câlins, les jeux, les histoires racontées, les fous rires, la complicité…
Une guerrière.., j’ai devant moi une guerrière, partie combattre deux guerres plus violentes l’une que l’autre à un âge où son seul soucis aurait dû être le rhume de son fils. Puis les mots, forts, justes, intenses…mon cœur se serre, les larmes coulent…

24 femmes pour en représenter des milliers atteintes du cancer du sein.
Sublimes…fascinantes…courageuses.
Une belle leçon de vie!

Je lève les yeux…la guerrière est devant moi, elle me sourit…

Merci Maryline!

Chantal

One comment

Laisser un commentaire


*